Alejandro, larme de paix

26 Mar

(Mars 2012)
Après être arrivé à Bogotá, je ne pensais pas rester plus de 2/3 jours (pas vraiment fan des villes). Mais une drôle de rencontre m’a fait changer d’avis. Alejandro, un homme âgé de 63 ans qui fait la grève de la faim devant le congrès (qui vote les lois du pays) pour entamer des discussions et un changement au sein de la Colombie qui souffre de violences régulières. Il m’explique que depuis qu’il est ici (24 jours) aucune personne du gouvernement, aucun média, ne s’est intéressé à son histoire. Je lui ai donc proposé mon aide en réalisant une petite vidéo ainsi qu’un court texte. Durant ces derniers jours j’ai passé mon temps à rencontrer plusieurs étudiants, parfois responsables de petits journaux locaux pour tenter de faire passer le message de cet homme.

Ci-dessous vous trouverez le texte qui circule aujourd’hui dans les universités de Bogotá et de Colombie :

« 23 mars 2012, au petit matin dans les rues de Bogotá (Colombie). En tant que touriste j’aime bien flâner dans les rues, regarder l’attitude des gens, flirter avec leur vie quotidienne. Dans le calme de l’aube, alors que la ville s’éveille j’aperçois sur la place Bolivar un homme sous une tente. En m’approchant timidement je lis “grève de la faim”. Intrigué par cela je m’approche de cet homme à la barbe hirsute afin d’en apprendre plus à son sujet.

“Je m’appelle Alejandro, je suis en grève de la faim pour qu’un changement naisse en Colombie. Je veux la paix pour mon pays”

Alejandro est un ancien officier de la marine ayant fait ses classes avec le président actuel Juan Manuel Santos. Il y a quelques temps il a acheté une petite maison dans un village. Attristé de voir la corruption sévir jusqu’ici, il a tenté de la dénoncer. Mais au lieu d’être écouté, il a été menacé de mort et persécuté politiquement…

Menacé de mort car il voulait l’égalité et la justice pour tous. Menacé de mort car il aime son pays.

Ces menaces l’ont motivé à se révolter, à tenter quelque chose, à faire parler de la situation actuelle en Colombie. C’est pourquoi il a entamé une grève de la faim le 29 février 2012.

“Je ne suis pas fou, j’aime seulement mon pays”

Bientôt un mouvement d’indignés en Colombie?

Alejandro et quelques étudiants devant le congrès

24 jours! Cela fait donc 24 jours qu’il fait la grève de la faim ainsi sur la principale place de la capitale colombienne, devant le congrès qui vote les lois du pays. En 24 jours, personne du gouvernement n’est venu lui prêter attention, aucun média non plus. Troublé par cette rumeur de vie, je me laisse envoûter par les yeux de cet homme fatigué. Des yeux dans lesquels on devine derrière quelques larmes une détermination, une envie de changer les choses, l’amour de son pays, l’amour du monde!

Son arme? La non-violence, il m’explique que ses sources d’inspiration sont Jésus, Gandhi, Bouddha, Martin Luther King, tout les hommes qui par la non-violence ont selon lui amené à un changement. Quand on regarde notre Monde aujourd’hui que peut on constater? Tout le monde se dit pacifiste et au final? Il y a plus de guerres qu’on en a jamais vu… Pour le pétrole, pour l’eau, pour des terres fertiles, pour l’argent… L’argent! Ce monstre aux yeux verts qui régit notre quotidien. Nous vivons dans un monde fait d’artifices dans lequel on passe du rire aux larmes sans s’en soucier.

Alejandro lui s’en inquiète, et invite à une prise de conscience collective. Il invite tous, jeunes étudiants, fermiers, citadins – tout ceux qui font le peuple colombien d’aujourd’hui – à manifester pacifiquement ensemble pour un changement dans le pays. Il donne rendez vous le 19 avril à Bogotá, au salon Boyaca du congrès national où se tiendra un « rassemblement du peuple pour la paix« .

Les espérances d’Alejandro? Une Colombie moins violente, une Colombie qui déposerait les armes, sans corruption et avec l’égalité et la justice pour tous. Ce pays a un triste passé, un mélange de Farcs, paramilitaires, banditisme et corruption. La population colombienne a souffert et souffre encore d’une certaine violence et inégalité (1411 homicides à Bogotá entre janvier et octobre 2011). Aucun média ne s’est intéressé aux motivations d’Alejandro (peur des réprimandes?).

Je me suis dit que je pouvais tenter de relayer son message. Rendez vous le 19 avril!

Clement Burelle

Art 3 de la constitution colombienne :
“La souveraineté réside exclusivement dans le peuple, dont émane le pouvoir public.”

“L’avenir du monde tient à l’adoption de la non-violence. C’est le moyen le plus inoffensif et le plus efficace pour
faire valoir les droits politiques et économiques de tous ceux qui sont opprimés et exploités” – Gandhi

Paix / Peace / Paz

Voilà! J’ai lancé l’article il y a quelques heures seulement (en utilisant des outils comme facebook, Couchsurfing et les rencontres accumulées depuis mon arrivée en Colombie, en distribuant cela sur clé USB à des étudiants afin qu’ils impriment le message) et il semblerait que cela prenne. Je reçois déjà quelques messages de gens motivés, un journal d’étudiant vient de rencontrer Alejandro pour s’entretenir avec lui, c’est un début! En espérant que ça prenne d’ici le 19 avril. Suerte Alejandro!

Publicités

2 Réponses to “Alejandro, larme de paix”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Alejandro, en huelga de hambre por la paz en Colombia | The World Through My Eyes - 26 mars 2012

    […] : http://www.facebook.com/notes/clement-burelle/alejandro-el-arma-… Français : ticlem.wordpress.com/2012/03/26/alejandro-larme-de-paix/ Bookmark the permalink. ← Le vol des papillons noirs Naughty rubber duck […]

  2. Paz por Colombia | The World Through My Eyes - 29 mars 2012

    […] : ticlem.wordpress.com/2012/03/26/alejandro-larme-de-paix/ Espanol : http://www.facebook.com/notes/clement-burelle/alejandro-el-arma-… Bookmark the […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :