Archive | Articles RSS feed for this section

(Re)prendre la route…

5 Nov

IMG_3347

Étrange ce rapport que beaucoup de personnes ont avec la société d’aujourd’hui. Jeunes ou moins jeunes, on ne se reconnait plus trop dans ce Monde. On déploie notre envie de voler vers une vie plus saine, d’être en accord avec nos convictions, de changer les choses ! Mais nos principes battent de l’aile… L’oiseau est en cage et on se cogne toujours aux mêmes barreaux, “impossible de changer le monde”…
On nous le répète sans cesse : “Qu’est-ce qu’on peut y faire…”

Lire la suite

4 ans de voyage (suite et fin) Etat des lieux – partie 3/3

19 Mai

Panama

(Mai 2013)
Dur de résumer quatre ans de réflexion en quelques pages. J’aurais certainement pu faire plus court, mais une fois lancé j’ai eu la flemme de m’arrêter. J’ai été un peu de chacune des personnes évoquées dans les billets précédents. Du voyageur-prédateur au touriste-voyeur qui se camoufle derrière sa caméra. De celui qui voyage sans voyager. Qui reste connecté par peur de ne parvenir à affronter sa solitude, et qui se rassure en mode web 2.0. Qui ne voyage pas mais se déplace, non plus pour apprendre mais pour réaffirmer ces liens sociaux à travers diverses plateformes…  Jusqu’à celui d’hier, qui après avoir enfin osé faire tomber le masque a cherché à fuir le monde en claquant la porte derrière lui. J’ai été un peu de chacun d’eux et bien d’autres…

« Il n’y a d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie. » – Lamartine

« Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent la raison de mes voyages que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche » – Montaigne

Lire la suite

Féerie

12 Avr

Lidie

Lidie – Burkina Faso 2013

(Avril 2013)
Bonjour à tous !
Désolé pour ce long délai sans nouvelles. Après un voyage de 6/7 semaines en Afrique de l’Ouest (qui à la base devait durer quelques mois de plus) et suite à un p’tit problème de santé je suis rentré en France plus rapidement que prévu.
Désormais soigné, todo bien !

Lire la suite

Coeur en marche

22 Jan

IMG_3627
(Janvier 2013)
Quatre mois que je suis “stable” et travaille bénévolement au sein d’une école de voile en Corse afin d’en apprendre plus sur la mer.
Ici j’apprends à mieux naviguer en échange de l’entretien et de la réparation des bateaux. Je pense reprendre mon sac d’ici quelques jours. Cette formation m’a permise d’acquérir des bases saines en navigation. Pas pour autant que je vais foncer retaper un voilier en Amérique centrale, mais cela m’ouvre une nouvelle porte.
Si un jour je tombe sur une occasion (comme il m’est déjà arrivé d’en croiser dans le passé)… Pourquoi pas!

Lire la suite

[Video] L’effet Papou en intégralité – 19mn

3 Déc

(Décembre 2012)

A LIRE avant de visionner la vidéo svp :

Cette vidéo a été réalisée en 2011 pour une projection durant le festival du Grand Bivouac 2011.

Pour vous remettre dans le contexte du voyage, je suis parti en Papouasie Nouvelle Guinée en 2009.

J’étais alors âgé de 23 ans, j’avais un travail, une voiture, un salaire, mais commençais à me sentir lassé par une vie trop bien rangée à mon goût.

J’ai démissionné en avril 2009 sans vraiment avoir de projet derrière. Je savais juste que je ne voulais plus vivre de cette façon, fatigué de me sentir en désaccord avec mon propre mode de vie : « avoir » au lieu « d’être », penser en tant qu’individu avant de penser en tant qu’humain.

Je ressentais le besoin d’apprendre (ou réapprendre) et de découvrir d’autres façons de penser, d’autres modes de vie.

J’ai donc consacré les mois qui suivirent ma démission (d’Avril à Aout) à de la lecture, des documentaires en lien avec les peuples autochtones. En parcourant internet, je tombe sur le site d’un photographe revenant de Papouasie Nouvelle Guinée (pays que je ne connaissais absolument pas à l’époque), je découvre alors des visages, des regards dégageant une certaine sagesse.

Durant deux semaines je me consacre uniquement aux rudiments de la langue Pidgin. 15 jours après être tombé sur ce site, je dépense le reste de mes économies et m’envole alors vers ce pays que je ne connaissais pas.

Les premiers jours sur place seront difficiles, mais je parviendrais grâce à l’aide de certaines personnes à m’impliquer dans la vie d’un village assez rapidement.

Durant ce voyage j’étais équipé d’une caméra sans vraiment trop savoir m’en servir. Je n’étais pas parti là-bas dans l’idée de « produire » un documentaire, ou réaliser une vidéo. Je ne suis ni photographe, ni cameraman, ni ethnologue ou quoique ce soit. J’étais plutôt parti dans l’idée de garder une trace pour moi, et éventuellement partager cela plus tard avec mes proches. Au final, pris dans le rythme de vie du village, je n’aurais que très peu utilisé ma caméra durant ces semaines.

Ces images ont dormi dans un placard durant un peu plus de 2 ans (jusqu’en 2011) où le festival du Grand Bivouac m’a contacté pour effectuer une présentation de ce voyage (vidéo+présentation photos).

N’ayant aucune compétence en la matière j’ai donc improvisé mon montage (avec ces images tremblantes et parfois brulées) en tentant de laisser parler les images plutôt que d’épiloguer avec de longs discours.

Difficile de retranscrire un voyage si personnel avec des mots.

La vidéo en intégralité ci-dessous :

Toutes critiques seront les bienvenues, bonnes ou mauvaises elles ne pourront que m’être bénéfiques.

Amicalement

Rumeur de vagues

29 Sep

(Mer Adriatique – Croatie 2011)

(Septembre 2012)
Le ressac. On en parle jamais assez du retour après un voyage.
Ce moment à la fois sublime et difficile où on digère, où on connecte les leçons apprises en chemin avec les précédentes. Les sentiments se croisent et se superposent. On rentre déboussolé, et nos proches nous demandent de résumer en quelques phrases des mois entiers seul sur la route ; de transmettre l’intensité de l’errance à travers des mots. On retrouve les amis, les connaissances, la plupart n’ont pas bougé. Enfermés dans leur cycle « boulot, dodo », leurs âmes n’ont pas rêvé. Certains s’étaient fait des promesses avant votre départ mais elles ont suivies les illusions qui les guident. Ca permet de continuer de faire le tri dans les proches et de renforcer d’autres liens. Seulement quelques uns ont eu le courage de tenir et de croire en leurs convictions, et c’est grâce à eux que vous parviendrez à reprendre pied petit à petit « chez vous ». (Merci à eux)

Lire la suite

L’histoire d’un monde (la fin du trip)

16 Juin

(Juin 2012)
Nous y voilà… Le voyage touche à sa fin, j’ai trainé mes pattes sur environ 11.000km, sans vraiment de contraintes de lieu ni de temps, simplement du Sud au Nord. Au moment où j’écris ces lignes je suis dans l’avion pour Genève. Dur de résumer tout ce que j’ai pu rencontrer durant ces mois en quelques mots… En chemin, on m’a souvent demandé “quels pays as tu visité” – à chaque fois je répondais que je n’étais pas venu voir un pays mais l’Amérique latine, avec ses différences culturelles, ses problèmes, ses espoirs… Mélanger les pays, les accents, tenter de souffler les cendres de la mémoire de quelques inconnus afin d’attiser la mienne. Car oui l’Amérique latine, ce n’est pas seulement le continent de la salsa, des coups d’états, des maracas, de farcs et paramilitaires, des danseuses sensuelles et des narcotrafiquants, mais c’est aussi et surtout l’histoire de ces gens qui se battent à travers différentes formes artistiques. Lire la suite

Mi amor

3 Juin

(Juin 2012)
Mi Amor” De la Colombie jusqu’au Mexique on entend raisonner ces quelques mots au quotidien, pour tout, l’achat de nourriture, une direction, la météo : pour tout ! Ça n’a rien d’une tentative de drague c’est juste comme ça, l’amour est roi.

Durant mon voyage la majorité du temps ce sont des femmes qui ont eu l’audace de venir parler à l’étranger. Pas de peur, pas d’appréhension, pas de gêne. Quelquefois elles se camouflent derrière leurs lunettes pour cacher les hématomes d’un amour instable. D’autres fois c’est l’histoire d’une “saloperie de vie”, d’un cœur balafré : un sale chagrin d’amour et hop ! On devient une jeune femme au cœur sec. D’autres fois le stéréotype de “pouf botoxée” genre le monde est à moi et les mecs aussi. Également des petites vieilles dont les années ont poli la sagesse, des grassouillettes heureuses sans complexe débordantes de joie (on comprend mieux Botéro).

Lire la suite

Images en tête

10 Mai

(Mai 2012)
La photographie? Bien plus qu’une image, c’est la lecture de la lumière” C’est comme ça que mon ami John Sylvoz (coach!) a commencé à m’initier à la photographie. Cette simple phrase a tout débloqué : la curiosité.
La curiosité d’observer les ombres dans la rue, de ne plus voir une flaque d’eau à éviter mais apprendre à voir les reflets du ciel que m’offre ce soit disant obstacle. Apprendre à chercher un cadrage, des perspectives : réinterpréter ce qui m’entoure.

La photographie est l’amante parfaite du voyage car tous deux dépendent de cette envie de voir autrement, de réanimer cette curiosité digne de notre enfance qui dort en nous. Grâce à cela j’ai pu découvrir une nouvelle façon de voyager. Lire la suite

Ôde vagabonde

21 Mar

(Coucher de soleil en Arizona – 2010)

(Mars 2012)
Fin mars… Déjà! C’est une période un peu spéciale pour moi ces jours-ci. Rien de grave car période de fête! Je fête mes 26 ans dans ce pays sublime qu’est la Colombie. Mais le meilleur dans tout ça (et de quoi danser la salsa pendant un bon moment) : 3 ans que j’ai démissionné! 3 ans que j’ai décidé de “changer de vie” en vadrouillant, en tentant de garder quelques valeurs inculquées par ma famille et mes proches, et en essayant d’effacer petit à petit celles inculquées par la société dans laquelle j’ai grandi. J’espère que les prochaines années continueront sur cette lancée, des rencontres, des apprentissages, de bonnes claques, des leçons de vie, des amitiés fusionnelles avec de purs inconnus. Pura vida!
Comment j’en suis arrivé là? Comment cela s’est déroulé? Lire la suite