Archive | Réflexions et philosophie RSS feed for this section

Lettre à Issouf

6 Déc

Catégorie : #Sur la route

Cap-Manuel (Sénégal – 2014)

Issouf, ce soir je pense à toi mon ami.
Tu as vécu sur la grève, les yeux dans tes songes, à écouter le vague à l’âme que les vents sont capables de soulever.

 Tu te considérais comme un échoué dans l’estuaire, jusqu’au jour où ton pote t’as convaincu :
“Vas-y viens, on va prendre la mer”.

Alors vos mains d’hommes courageux ont rafistolé une patera, ces rafiots en bois piochant l’évasion à la manière d’un bagnard et venant mourir comme les vagues de la plage sur les côtes européennes. Lire la suite

Publicités

Le cheveu de Gandhi

11 Sep

Catégorie : #Sur la Route

Il ne doit y avoir l’épaisseur d’un cheveu entre nos actes et nos convictions” – Gandhi

C’est un mal que bien des gens connaissent. 
Ne pas se sentir en totale adéquation avec notre mode de vie ; ne plus se sentir chez soi dans les bras de celle nous ayant élevé (Dame Société).

Les années passent et en chemin, les visages se connectent, les émotions s’entrechoquent et c’est ainsi que certains jours on se retrouve à revivre des instants passés.
Connecté dans le réseau de nos émotions.
Le choc. Lire la suite

Canaries, à coeur perdu

29 Déc

Etoiles urbaines – Seville (Espagne)

De retour sur la route, de retour dans mes pensées.
Dans l’idée de ce nouveau départ/voyage, je pensais repartir le cœur léger et me poser quand l’envie se faisait sentir.
2 jours, 2 semaines ou 2 ans peu importe du moment que ça se passerait en Amérique Latine… Ce morceau de terre m’ayant tant bouleversé en 2012 de la Bolivie au Mexique.

En octobre dernier j’ai appris avec surprise ma sélection à la Villa Marco Polo,  sorte de Villa Médicis dédiée au voyage. J’ai proposé un projet qui me trotte dans le cœur depuis bientôt quatre ans intitulé « Vies de Quetzal« . Dédié au voyage désorganisé et à la rencontre, à la route et à sa philosophie, à ces gens vivant les ailes déployées et ne laissant pas « l’épaisseur d’un cheveux entre leurs convictions et leurs actes » (pour reprendre une expression de Gandhi). C’est ce qui m’avait conforté dans mon départ : objectif Amérique Latine, bout de terre vibrant au quotidien pour un changement! Mais avec un bref retour prévu en février pour débuter les cours/formations/échanges (Aïe). Lire la suite

(Re)prendre la route…

5 Nov

IMG_3347

Étrange ce rapport que beaucoup de personnes ont avec la société d’aujourd’hui. Jeunes ou moins jeunes, on ne se reconnait plus trop dans ce Monde. On déploie notre envie de voler vers une vie plus saine, d’être en accord avec nos convictions, de changer les choses ! Mais nos principes battent de l’aile… L’oiseau est en cage et on se cogne toujours aux mêmes barreaux, “impossible de changer le monde”…
On nous le répète sans cesse : “Qu’est-ce qu’on peut y faire…”

Lire la suite

4 ans de voyage (suite et fin) Etat des lieux – partie 3/3

19 Mai

Panama

(Mai 2013)
Dur de résumer quatre ans de réflexion en quelques pages. J’aurais certainement pu faire plus court, mais une fois lancé j’ai eu la flemme de m’arrêter. J’ai été un peu de chacune des personnes évoquées dans les billets précédents. Du voyageur-prédateur au touriste-voyeur qui se camoufle derrière sa caméra. De celui qui voyage sans voyager. Qui reste connecté par peur de ne parvenir à affronter sa solitude, et qui se rassure en mode web 2.0. Qui ne voyage pas mais se déplace, non plus pour apprendre mais pour réaffirmer ces liens sociaux à travers diverses plateformes…  Jusqu’à celui d’hier, qui après avoir enfin osé faire tomber le masque a cherché à fuir le monde en claquant la porte derrière lui. J’ai été un peu de chacun d’eux et bien d’autres…

« Il n’y a d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie. » – Lamartine

« Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent la raison de mes voyages que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche » – Montaigne

Lire la suite

4 ans de voyage (la suite…) Etat des lieux – Partie 2/3

13 Mai

Las VegasLas Vegas – USA 2010

(La suite…) Malheureusement notre société fondée sur l’image, l’apparence, le choc et l’exclusif tend à faire perdurer ce sentiment de voyeurisme-prédateur.  Il nous faut du SENSATIONNEL! Depuis quelques années on observe que ce triste business frappe aussi le voyage. De plus en plus de personnes “partent à l’aventure” et à force de téter les mamelles du système on en devient dépendant, y compris sur la route. Lire la suite

4 ans de voyage. Etat des lieux – Partie 1/3

6 Mai

Sagesse africaine
Sagesse africaine – Burkina Faso 2013

Après ces 4 ans  de voyage, me voilà de retour en France pour plusieurs mois suite à ce retour d’Afrique un peu “forcé” (Neuropalu). Le temps de se poser et de faire l’état des lieux, réfléchir sur les choses apprises, les choses perdues et acquises, mes craintes et mes désirs. Lire la suite

Féerie

12 Avr

Lidie

Lidie – Burkina Faso 2013

(Avril 2013)
Bonjour à tous !
Désolé pour ce long délai sans nouvelles. Après un voyage de 6/7 semaines en Afrique de l’Ouest (qui à la base devait durer quelques mois de plus) et suite à un p’tit problème de santé je suis rentré en France plus rapidement que prévu.
Désormais soigné, todo bien !

Lire la suite

Coeur en marche

22 Jan

IMG_3627
(Janvier 2013)
Quatre mois que je suis “stable” et travaille bénévolement au sein d’une école de voile en Corse afin d’en apprendre plus sur la mer.
Ici j’apprends à mieux naviguer en échange de l’entretien et de la réparation des bateaux. Je pense reprendre mon sac d’ici quelques jours. Cette formation m’a permise d’acquérir des bases saines en navigation. Pas pour autant que je vais foncer retaper un voilier en Amérique centrale, mais cela m’ouvre une nouvelle porte.
Si un jour je tombe sur une occasion (comme il m’est déjà arrivé d’en croiser dans le passé)… Pourquoi pas!

Lire la suite

Rumeur de vagues

29 Sep

(Mer Adriatique – Croatie 2011)

(Septembre 2012)
Le ressac. On en parle jamais assez du retour après un voyage.
Ce moment à la fois sublime et difficile où on digère, où on connecte les leçons apprises en chemin avec les précédentes. Les sentiments se croisent et se superposent. On rentre déboussolé, et nos proches nous demandent de résumer en quelques phrases des mois entiers seul sur la route ; de transmettre l’intensité de l’errance à travers des mots. On retrouve les amis, les connaissances, la plupart n’ont pas bougé. Enfermés dans leur cycle « boulot, dodo », leurs âmes n’ont pas rêvé. Certains s’étaient fait des promesses avant votre départ mais elles ont suivies les illusions qui les guident. Ca permet de continuer de faire le tri dans les proches et de renforcer d’autres liens. Seulement quelques uns ont eu le courage de tenir et de croire en leurs convictions, et c’est grâce à eux que vous parviendrez à reprendre pied petit à petit « chez vous ». (Merci à eux)

Lire la suite