Le projet


Vies de Quetzal : un projet porté par le vent, alimenté par les rencontres

« Source d’échanges, d’innovation et de créativité, la diversité culturelle est pour le genre humain, aussi nécessaire qu’est la biodiversité dans l’ordre du vivant. » Article 1 de la déclaration universelle de l’Unesco sur la diversité culturelle.

Le Quetzal est un oiseau d’Amérique centrale qui meurt lorsqu’il est en captivité. Ce projet est dédié à ces personnes qui vivent les ailes déployées, assumant leurs convictions, le cœur rempli d’histoires et des rêves pleins les yeux. Cette idée souhaite se construire en trois étapes par le biais du voyage :

1. L’envol : un voyage effectué seul qui débutera en octobre 2013 (pour environ 7/8 mois). Il se déroulera sans plan et sans objectif. L’idée étant de faire un voyage “bordélique” face à une société surorganisée, pour apprendre à naviguer au vent de façon spontanée, en étant ouvert à l’inattendu et à la surprise. Pas de destination en tête, seules la rencontre et la découverte de l’Autre importeront.

2. Des mots et des ailes : Dans bien des cultures (tibétaine, touareg, arhuaco, yanomami etc) la marche, la mobilité et la réflexion personnelle sont intimement liées. On se fatigue physiquement pour mieux s’ouvrir aux autres et se dévoiler. C’est par le biais de cette logique de “caminata” que cette partie du projet souhaite symboliser un cheminement hors des frontières et offrir à des inconnus la possibilité de mieux chuchoter leurs convictions et philosophies en les invitant sur la route.

3. El Quetzal (Voilier) : Première université populaire flottante. Une démarche mobile par le biais d’un voilier qui sera dédié à la formation/création de documentaires et d’échanges de savoirs. Cette approche permettra d’aller plus loin que la rencontre en invitant à la réflexion, à la découverte et au partage.
Exemples d’ateliers possibles :

Ateliers intergénérationnels : ayant pour but de favoriser la transmission et le respect des connaissances des personnes âgées aux plus jeunes. Permet notamment de valoriser les savoirs au sein d’une même culture.

Valorisation culturelle : lieu d’échanges et de formation à la création de documentaires auprès des minorités ethniques (formation à la photographie, vidéo et montage). Cette partie du projet permettra de donner la parole « aux sans voix » afin qu’ils puissent d’eux-mêmes réaliser des œuvres et transmettre leurs messages. Ces projets auront également le rôle de miroir pour ces peuples qui pourront par leur biais mieux appréhender leur réalité et revendiquer leurs droits (aide à la ratification de la convention 169 par exemple).

Favoriser l’accès à la culture : diffusions de films/documentaires d’auteurs locaux projetés sur la grand voile mais également dans la rue. Dans biens des pays les préjugés subsistent par manque de connaissances/curiosité envers l’Autre. Donner la parole à ces peuples, c’est leur permettre de présenter une autre image de leurs traditions tout en invitant à l’échange et à la rencontre.

Lieu de troc : rencontres interculturelles et échanges de savoirs entre ethnies. S’offrir à l’autre, c’est apprendre à se connaitre : “nos différences sont nos repères.” Sorte d’université indigène où les savoirs se mêleront aux connaissances scientifiques et technologiques. Cette dernière sera bien entendu également ouverte aux populations “non-autochtones”.

El Quetzal souhaiterait également parvenir à intervenir dans d’autres domaines : lieu de rencontres et d’échanges entre écrivains, photographes, carnettistes, videastes, et des jeunes artistes locaux ; rédaction et transmission de contes par le biais du voilier ; stage de voile pour jeunes en difficultés ; inviter des personnes aux revenus modestes au voyage et à la découverte ; aide au déplacement de voyageurs etc…

Imaginé comme une plateforme de rassemblement des peuples, Vies de Quetzal a pour vocation de se construire à travers le Voyage, d’inviter à la découverte et à la rencontre tout en réalisant des travaux collaboratifs.
Ce projet souhaite convier à une prise de conscience de la pluralité des cultures du monde d’aujourd’hui et permettre à travers ces rencontres de symboliser un cheminement hors des frontières. Ce voyage se propose comme un regard philosophique qui inviterait à redonner faim de découvrir “les mondes” qui nous entourent.

Conscient qu’aujourd’hui plus que jamais, l’image devient un outil de changement politique et social, Vies de Quetzal souhaite par sa démarche favoriser la création d’œuvres en utilisant l’art et l’image comme armes modernes et pacifiques pour constituer un réseau international permettant de valoriser la différence et la tolérance des cultures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :