Tag Archives: philosophie

#Face à toi – Introduction

13 Avr

Catégorie : Face à toi / News

Arrivée d’une nouvelle catégorie sur le blog en parallèle du site : Face à toi.

J’aime à croire que si notre enfance représente nos racines,  les rencontres faites durant notre vie sont les gouttes qui nous font grandir. Ces quelques lignes sont dédiées à ces personnes croisées aux rumeurs du ressac qui ont fait naitre en moi une sorte de « mosaïque de sentiments« . Lire la suite

Publicités

Une histoire de plumes

21 Jan

Catégorie(s) : #Sur la Route / News

Après ces années « sur la Route », je me suis longuement questionné sur l’outil à utiliser afin de donner la parole à ces rencontres le plus sincèrement possible.

Comment parvenir à proposer quelque chose aussi puissant que cette folie sérieuse appelée Voyage. Celle qui me faisait prendre un sac à 14 ans pour me barrer seul en Algérie et découvrir un pays et mes origines. Celle qui larmes aux yeux m’amenait à démissionner il y a plus de 5 ans pour apprendre à vagabonder au plus près de mon cœur. Lire la suite

L’amour du voyage, un voyage appelé amour

28 Oct

Catégorie : #Sur la route

L'amour du voyage

Bonjour à tous!

Comme vous l’avez constaté, ces derniers temps j’essaie de rattraper un peu le retard accumulé durant ces dernier mois.
Depuis mai 2014 j’ai la chance d’écrire des chroniques sur la philosophie du voyage (aux côtés de mon frère de route Julien Masson). Celles-ci sont publiées sur la plateforme culturelle « de partage autour du voyage » de La croisée des routes (présidée par l’écrivain et anthropologue Franck Michel).

En août dernier j’écrivais un texte sur l’amour du voyage, et/ou le voyage que peut représenter l’amour.
L’envie de penser ma relation au voyage et faire le parallèle avec l’amour (qui est un voyage à lui tout seul). L’importance d’apprendre à se connaitre pour mieux s’offrir.
Bien des langues expriment leur amour par la possession : “Te quiero” en espagnol “je te veux” ; en roumain “te iubesc” qui signifie “j’ai mal de toi”, ou encore “wenmout alik” en arabe “je pourrai mourir pour tes yeux”.

Si vous désirez lire ce texte, merci de cliquer ici.

Ci-dessous quelques extraits :

[…] « Après trop d’années à avoir eu les ailes recroquevillées sur nous-mêmes dans une relation sans nom, les premiers pas sur le trimard se font fébriles et timides. Un peu comme un premier baiser, les lèvres tremblent. » […]

[…] « On se nourrit alors de ces journées de marche à errer sans but, à apprendre de sa solitude, sans cadre, sans feu ni lieu, sans foi ni loi. La houle nous emporte loin de nos amours vagues et notre cœur pulse au rythme de nos pas. Nous parvenons alors à murmurer à cette nouvelle muse nos émotions. Timide, on s’invite sur son corps pour mieux écrire nos journées. » […]

[…] « La route permet d’apprendre à réhabiter ce vide quand notre société nous force à le combler par l’illusion et un trop-plein d’ego. Et c’est ainsi que l’on parviendra à être capable d’aimer les choses / les gens / la vie pour ce qu’ils sont, en cessant de les utiliser comme un masque, pour ce qu’ils donnent à voir. Car l’amour, le vrai, c’est s’abandonner à l’autre, se dévoiler totalement en relâchant ses craintes.
Celui qui n’a jamais pris le temps d’être seul en son être ne pourra donc connaître la vraie compagnie. » […]

[…] « Cette errance commune avec le ciel nous laisse légers, elle permet d’apprendre à naviguer en nous de manière immobile. Être libre intérieurement, pour ne plus dépendre du voyage « physique » pour respirer. » […]

[…] « Les coeurs s’ouvrent aux songes pour mieux se voir la nuit. On découvre alors ce sentiment qui vous bouscule lorsque l’une d’elles jette ses yeux dans les vôtres ; qu’elle persiste à vous regarder malgré vos blessures, qu’elle vous fouille l’âme pour partager ses sentiments. Désormais sincère, le coeur devient alors si puissant lorsqu’il se relie au creux d’une main. » […]

Pour lire la suite de ce texte, rendez-vous sur la Croisée des routes.

Le cheveu de Gandhi

11 Sep

Catégorie : #Sur la Route

Il ne doit y avoir l’épaisseur d’un cheveu entre nos actes et nos convictions” – Gandhi

C’est un mal que bien des gens connaissent. 
Ne pas se sentir en totale adéquation avec notre mode de vie ; ne plus se sentir chez soi dans les bras de celle nous ayant élevé (Dame Société).

Les années passent et en chemin, les visages se connectent, les émotions s’entrechoquent et c’est ainsi que certains jours on se retrouve à revivre des instants passés.
Connecté dans le réseau de nos émotions.
Le choc. Lire la suite

(Re)prendre la route…

5 Nov

IMG_3347

Étrange ce rapport que beaucoup de personnes ont avec la société d’aujourd’hui. Jeunes ou moins jeunes, on ne se reconnait plus trop dans ce Monde. On déploie notre envie de voler vers une vie plus saine, d’être en accord avec nos convictions, de changer les choses ! Mais nos principes battent de l’aile… L’oiseau est en cage et on se cogne toujours aux mêmes barreaux, “impossible de changer le monde”…
On nous le répète sans cesse : “Qu’est-ce qu’on peut y faire…”

Lire la suite

4 ans de voyage (suite et fin) Etat des lieux – partie 3/3

19 Mai

Panama

(Mai 2013)
Dur de résumer quatre ans de réflexion en quelques pages. J’aurais certainement pu faire plus court, mais une fois lancé j’ai eu la flemme de m’arrêter. J’ai été un peu de chacune des personnes évoquées dans les billets précédents. Du voyageur-prédateur au touriste-voyeur qui se camoufle derrière sa caméra. De celui qui voyage sans voyager. Qui reste connecté par peur de ne parvenir à affronter sa solitude, et qui se rassure en mode web 2.0. Qui ne voyage pas mais se déplace, non plus pour apprendre mais pour réaffirmer ces liens sociaux à travers diverses plateformes…  Jusqu’à celui d’hier, qui après avoir enfin osé faire tomber le masque a cherché à fuir le monde en claquant la porte derrière lui. J’ai été un peu de chacun d’eux et bien d’autres…

« Il n’y a d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie. » – Lamartine

« Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent la raison de mes voyages que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche » – Montaigne

Lire la suite

4 ans de voyage (la suite…) Etat des lieux – Partie 2/3

13 Mai

Las VegasLas Vegas – USA 2010

(La suite…) Malheureusement notre société fondée sur l’image, l’apparence, le choc et l’exclusif tend à faire perdurer ce sentiment de voyeurisme-prédateur.  Il nous faut du SENSATIONNEL! Depuis quelques années on observe que ce triste business frappe aussi le voyage. De plus en plus de personnes “partent à l’aventure” et à force de téter les mamelles du système on en devient dépendant, y compris sur la route. Lire la suite

4 ans de voyage. Etat des lieux – Partie 1/3

6 Mai

Sagesse africaine
Sagesse africaine – Burkina Faso 2013

Après ces 4 ans  de voyage, me voilà de retour en France pour plusieurs mois suite à ce retour d’Afrique un peu “forcé” (Neuropalu). Le temps de se poser et de faire l’état des lieux, réfléchir sur les choses apprises, les choses perdues et acquises, mes craintes et mes désirs. Lire la suite

Coeur en marche

22 Jan

IMG_3627
(Janvier 2013)
Quatre mois que je suis “stable” et travaille bénévolement au sein d’une école de voile en Corse afin d’en apprendre plus sur la mer.
Ici j’apprends à mieux naviguer en échange de l’entretien et de la réparation des bateaux. Je pense reprendre mon sac d’ici quelques jours. Cette formation m’a permise d’acquérir des bases saines en navigation. Pas pour autant que je vais foncer retaper un voilier en Amérique centrale, mais cela m’ouvre une nouvelle porte.
Si un jour je tombe sur une occasion (comme il m’est déjà arrivé d’en croiser dans le passé)… Pourquoi pas!

Lire la suite

L’histoire d’un monde (la fin du trip)

16 Juin

(Juin 2012)
Nous y voilà… Le voyage touche à sa fin, j’ai trainé mes pattes sur environ 11.000km, sans vraiment de contraintes de lieu ni de temps, simplement du Sud au Nord. Au moment où j’écris ces lignes je suis dans l’avion pour Genève. Dur de résumer tout ce que j’ai pu rencontrer durant ces mois en quelques mots… En chemin, on m’a souvent demandé “quels pays as tu visité” – à chaque fois je répondais que je n’étais pas venu voir un pays mais l’Amérique latine, avec ses différences culturelles, ses problèmes, ses espoirs… Mélanger les pays, les accents, tenter de souffler les cendres de la mémoire de quelques inconnus afin d’attiser la mienne. Car oui l’Amérique latine, ce n’est pas seulement le continent de la salsa, des coups d’états, des maracas, de farcs et paramilitaires, des danseuses sensuelles et des narcotrafiquants, mais c’est aussi et surtout l’histoire de ces gens qui se battent à travers différentes formes artistiques. Lire la suite