Tag Archives: projet

L’union fait… les Quetzals!

7 Fév

Catégorie : NewsVies de Quetzal

Analyse à mi-parcours d’une collecte entamée il y a une vingtaine de jours.

Pour ceux n’étant peut-être pas au courant, il y a quelques semaines j’ai initié un projet (fruit de ces 5 années de voyage et de réflexions) appelé Vies de Quetzal : il consiste à créer un collectif de photojournalistes sortant un peu de l’ordinaire…

Le concept est simple :
Travailler bénévolement aux côtés des “voix minoritaires” (peuples indigènes, sdf, clandestins, etc) afin de réaliser des reportages, souvent par le biais d’ateliers photo pour leur donner la parole grâce au langage universel que représente l’image.
Ensuite en plus des réseaux de distribution “classiques” (revues, site web, etc) on diffuse les reportages par le biais de l’art de rue (Street Art) en utilisant les dernières technologies (notamment les smartphones) afin de proposer du “journalisme à hauteur de coeur” qui relie la rue à des reportages en ligne.

Il y a quelques jours j’ai mis en place ce financement participatif afin de concrétiser cette idée.
Déjà plus de 1800€ récoltés grâce à 54 contributeurs sur les 3500€ nécessaires!
Du fond du coeur MERCI à tous!
Il reste encore un peu de chemin à faire et plus que 23 jours (mi-parcours) pour nous accompagner dans la création de ce projet. Je me permets donc par ce billet d’inviter ceux qui se reconnaissent dans cette démarche et souhaiteraient participer de ne pas attendre les derniers jours svp.

Pour mieux communiquer sur ce projet novateur, nous avons notamment réalisé une vidéo afin de communiquer sur nos actions.

Et plusieurs médias nous ont accompagné dans cette démarche :
Le magazine Grands Reportages propose “3 bonnes raisons pour nous soutenir” ;
Le site d’actualités Place Gre Net présente le collectif au grenoblois ;
mais aussi des interviews sur BonPlan Photo, Carnet Solidaire, Caraporters, etc…

Une nouvelle fois, l’idée est simple, collecter de petites sommes allant de 5 €,10 €, 25 €, 50 € et plus en échange de contreparties variant en fonction du montant des dons. Ces petites sommes permettront une fois rassemblées de créer un réel budget (l’objectif étant à 3500 €) qui nous offrira la possibilité de réaliser nos travaux de manière autonome (et bénévole) durant les prochaines années.

Pour nous soutenir dans cette démarche, il vous suffit de cliquer-ici.

Des questions? Des remarques?
N’hésitez pas à me contacter.

D’avance merci à tous pour votre soutien!

Clément

Publicités

Mosaïque de sentiments (Cap-Vert)

27 Oct

Catégorie : #Vies deQuetzal

Lors d’un voyage au Cap-Vert (juin/juillet 2014), j’ai rapidement été touché par l’identité propre à chaque île. Parfois à peine séparées de quelques miles marins, chacune d’elles est le reflet d’un passé et de ses rencontres (parfois subies).

Certaines vous conteront les colonies portugaises, l’influence de l’Angola, de la Guinée, du Sénégal ; les ravitaillements pirates dans les salières, pendant que d’autres commerçaient auprès des baleiniers et voguaient vers ce que l’on appelle encore la Nouvelle Angleterre (côte Est des Etats-Unis). Lire la suite

(Re)prendre la route…

5 Nov

IMG_3347

Étrange ce rapport que beaucoup de personnes ont avec la société d’aujourd’hui. Jeunes ou moins jeunes, on ne se reconnait plus trop dans ce Monde. On déploie notre envie de voler vers une vie plus saine, d’être en accord avec nos convictions, de changer les choses ! Mais nos principes battent de l’aile… L’oiseau est en cage et on se cogne toujours aux mêmes barreaux, “impossible de changer le monde”…
On nous le répète sans cesse : “Qu’est-ce qu’on peut y faire…”

Lire la suite

Rumeur de vagues

29 Sep

(Mer Adriatique – Croatie 2011)

(Septembre 2012)
Le ressac. On en parle jamais assez du retour après un voyage.
Ce moment à la fois sublime et difficile où on digère, où on connecte les leçons apprises en chemin avec les précédentes. Les sentiments se croisent et se superposent. On rentre déboussolé, et nos proches nous demandent de résumer en quelques phrases des mois entiers seul sur la route ; de transmettre l’intensité de l’errance à travers des mots. On retrouve les amis, les connaissances, la plupart n’ont pas bougé. Enfermés dans leur cycle « boulot, dodo », leurs âmes n’ont pas rêvé. Certains s’étaient fait des promesses avant votre départ mais elles ont suivies les illusions qui les guident. Ca permet de continuer de faire le tri dans les proches et de renforcer d’autres liens. Seulement quelques uns ont eu le courage de tenir et de croire en leurs convictions, et c’est grâce à eux que vous parviendrez à reprendre pied petit à petit « chez vous ». (Merci à eux)

Lire la suite